Retour à l'espace presse

iBanFirst lance une solution de financement pour les entreprises importatrices

Posté le 08.02.2019

En donnant accès à des facilités de trésorerie à toute société, iBanFirst confirme sa logique de plateforme financière unifiée qui prend en charge le paiement, le change et le financement des factures en devises étrangères.

 

Paris, le 12 février 2019– iBanFirst, la plateforme de services financiers à destination des entreprises qui ont une activité à l’international, lance une solution unique de financement pour les entreprises importatrices. En permettant l'accès à cette facilité depuis sa plateforme de paiements en ligne, iBanFirst unifie et simplifie ainsi un processus habituellement complexe. 

 

Objectif : permettre aux entreprises de ne pas passer à côté d’opportunités de croissance à cause d'une problématique de trésorerie.

Les TPE, PME et ETI importatrices subissent souvent des tensions de trésorerie lorsqu'elles doivent payer leurs fournisseurs à l’étranger en amont des rentrées associées à ces importations. Cette contrainte impacte négativement la croissance de leur activité. Négocier une remise avec un fournisseur, verser un acompte, anticiper des délais de production et de gestion de stocks ou encore répondre à une commande urgente : toutes ces raisons amènent les entreprises à recourir à des solutions de crédit. Même lorsqu'elles sont soutenues par les banques, les entreprises peinent à accéder à une offre adaptée, naviguant entre lourdeurs administratives, délais longs et interlocuteurs parfois déconnectés.

 

L’optimisation du flux de trésorerie et le financement de la croissance des sociétés sont les enjeux majeurs du service "Financement Import" d'iBanFirst.

Temps de mise en place: l’activation du service Financement Import est obtenu sous deux semaines - contre une moyenne constatée de trois à six mois dans une banque traditionnelle.

Simplicité et sécurité: grâce à l'intégration complète d'Import Lending à la plateforme iBanFirst, la mise à disposition du financement est couplée au déclenchement du paiement au fournisseur, dans sa devise locale, au meilleur taux, rapidement et de manière sécurisée.

 

Pouvoir payer ses fournisseurs internationaux dans les temps, voire en avance, permet à l'entreprise de construire une relation de confiance, mais aussi d'obtenir des conditions plus favorables.

Quelques exemples concrets illustrent les possibilités offertes par ce nouveau service :

Exemple 1 : La société dispose d’un délai de règlement de 150 jours avec son fournisseur anglais à la réception de la marchandise. iBanFirst lui avance les fonds sur 150 jours de manière à payer son fournisseur au comptant et négocier avec lui une remise.

 

Exemple 2 : La société importe sa marchandise de Chine et paye un acompte de 30 % à son fournisseur chinois puis le solde à la réception de la marchandise 60 jours plus tard. iBanFirst avance les fonds pour payer l'acompte.

 

Exemple 3 : La société importe sa marchandise du Japon et paye son fournisseur japonais à la réception de la marchandise. Elle a ensuite besoin de 30 jours pour réaliser ses produits finis puis 70 jours pour écouler ses stocks. La société subit ainsi une tension sur sa trésorerie de 100 jours. iBanFirst avance les fonds sur 100 jours.

 

Exemple 4 : La société, qui importe sa marchandise des Etats-Unis, reçoit une commande imprévue d’un de ses clients pour une livraison dans 90 jours. Ses financements bancaires sont au maximum de leur capacité et le délai de traitement habituel d’une demande d’augmentation de ligne avec sa banque est de 3 mois. iBanFirst lui apporte le financement complémentaire nécessaire pour ne pas passer à côté de cette opportunité.

 

Pierre-Antoine Dusoulier, fondateur d’iBanFirst déclare : « L’expérience utilisateur a toujours été au centre de nos préoccupations. L’intégration de Financement Import complète ainsi notre plateforme de services financiers unifiée en offrant à nos entreprises clientes une brique essentielle à leur développement international. »

Le lancement de ce nouveau service financier s’inscrit dans le cadre de l’extension de l’agrément d’iBanFirst : le « service 4[1] » de la dernière Directive européenne sur les services de paiement (DSP2) permet à iBanFirst de proposer des lignes de crédit adossées à un paiement.

[1] Annexe 1 de la Directive UE 2015/2366

 

 

A propos d’iBanFirst                                             

Créée en 2013, iBanFirst fournit aux entreprises une plateforme de services financiers optimisés pour l’international, en combinant expertise technologique, financière et maîtrise de la réglementation. Depuis ses débuts, iBanFirst a levé 25 millions d’euros afin de devenir le leader européen des services financiers aux entreprises qui ont une activité à l’international. Agréée par la Banque Nationale de Belgique, iBanFirst est le seul service 100% en ligne qui crée des IBANs nominatifs dans 25 devises.

Depuis sa création, iBanFirst a su convaincre 2 500 clients pour lesquels la startup a traité 100 000 transactions (presque 40 000 en 2018), pour un volume total d’un peu moins de 5 milliards d’euros (2 milliards en 2018). Aujourd’hui, l’entreprise est implantée à Paris, Bruxelles, Dijon et Anvers et compte 90 employés.

Avec déjà plusieurs récompenses à son actif, iBanFirst vient d’être élue « Fintech scale-up » de l’année 2018 en Belgique et fait partie du reconnu « Technology Fast 50 » de Deloitte

 

 

CONTACT PRESSE

Agence Rumeur Publique

Hélène Cazalières, Pauline Heinrich & Camille Bernisson

iBanFirst@rumeurpublique.fr

01 55 54 52 40