Retour à l'espace presse

iBanFirst boucle une nouvelle levée de fonds de 15 millions d’euros

Posté le 14.11.2018

iBanFirst boucle une nouvelle levée de fonds de 15 millions d’euros

iBanFirst lève 15 millions d’euros auprès de Xavier Niel et des fonds de capital-risque Serena et Breega afin de devenir le leader européen des services financiers
aux entreprises qui ont une activité à l’international.



Paris, le 15 novembre 2018, dans un contexte de plus en plus complexe, les entreprises peinent à maîtriser leurs opérations financières à l’international. 


Volatilité, taux qui remontent, guerre des changes, dévaluation compétitive, internationalisation des échanges : toutes les entreprises qui ont une activité à l’international doivent faire face à une complexité grandissante. Par exemple, entre son point bas de 2017 et son point haut de 2018, l’Euro s’est apprécié de 20% face au Dollar.


Si la compétitivité-prix devient un atout incontournable, leurs opérations financières doivent être parfaitement maîtrisées : assurance contre le risque de change, gestion des commissions sur les transactions et les taux de change, gestion de la trésorerie, des opérations de financement, ou paiements dans n’importe quelle devise... 


Historiquement accompagnées par les banques de détail sur ces sujets, ces entreprises peinent aujourd’hui à accéder à un service global pour leurs opérations financières.


En levant 15 millions d’euros, iBanFirst s’impose comme la plateforme des services financiers optimisés pour l’international.


Deux ans après sa première levée de fonds de 10 millions d’euros auprès de Xaviel Niel, iBanFirst boucle une seconde levée de fonds de 15 millions d’euros auprès de son investisseur historique, des fonds de capital risque Serena (lead sur cette opération) et Breega. Ces fonds serviront à la recherche et au développement, au lancement de nouveaux services ainsi qu’au renforcement de la présence internationale d’iBanFirst.


Depuis sa création en 2013, iBanFirst a levé tous les obstacles liés aux paiements et aux transferts d’argent en devises et est devenu le premier agrégateur de services financiers en obtenant les agréments AISP[1], PISP[2], sésames indispensables pour ce type d’activité. Grâce à sa plateforme, elle combine aujourd’hui expertise technologique et financière, maîtrise de la réglementation et relation de confiance avec les grandes banques.


Concrètement, tout est centralisé sur une même interface, son service est transparent (le client peut voir en temps réel le taux de change qui lui est appliqué), ses prix sont compétitifs (ses clients économisent jusqu’à 70 % de leurs frais liés au change) et son offre est globale. En effet, ses services STP (Straight Through Processing) permettent à iBanFirst de traiter des flux d’informations en continu et de façon automatisée, avec un minimum d’intervention humaine, offrant fluidité et fiabilité à ses clients. L’objectif ? Visualiser l’ensemble des opérations financières en un seul coup d’œil.


Pierre-Antoine Dusoulier, fondateur d’iBanFirst, déclare : « Grâce à cette nouvelle levée de fonds, au contexte favorable avec la DSP2, à la profondeur de marché et aux données cumulées de 2 500 clients et 20 000 fournisseurs à travers le monde, notre potentiel de développement est énorme. Notre ambition est d’enrichir constamment notre plateforme avec de nouveaux services. Nous avons commencé en 2018 avec notre offre de couvertures en ligne garantissant un cours de change, les IBANs personnalisés, l’agrégation de comptes externes, le tracking des paiements avec Swift GPI, etc. ».


Il poursuit : « En fait, nous ne nous fixons aucune limite pour ce qui est de révolutionner l’univers financier des entreprises. Dans un avenir proche, nous proposerons l’accès à de nouvelles devises, le financement de créances, des placements de trésorerie mais aussi des solutions de change à terme encore plus élaborées. »


Ben Marrel, cofondateur de Breega, précise : « Rares sont les startups qui prennent la totale mesure du champ des possibles offert par le changement de réglementation DSP2. Comme pour les télécoms et l’énergie en leur temps, il est aujourd’hui possible de construire une proposition de valeur incomparable au dessus de l’infrastructure bancaire. C’est ce que développe iBanFirst avec sa vision de métabanque pour les entreprises internationales et c’est pour ça que nous sommes ravis de rejoindre l’aventure. L’objectif commun de construire un leader européen nous fait tous vibrer ! »


« iBanFirst n’en est qu’au début de son développement et apporte déjà une valeur considérable à ses clients. Grâce à une transparence des prix en temps réel, des fonctionnalités ultra-innovantes dans le secteur et une expérience client irréprochable, nous sommes confiants dans la capacité de la société à devenir leader Européen sur ce marché. Le fondateur et son équipe de management sont des experts dans leur domaine et ont l’ambition de construire une référence dans les services financiers à destination des entreprises qui ont une activité à l’international » explique Bertrand Diard, Venture Partner de Serena.

[1] Agrément DSP2 pour l'information sur les comptes.
[2] Agrément DSP2 pour l'initiation de paiements.


Citation Pierre-Antoine-Dusoulier

 

 

 

 

 

A propos d’iBanFirst                                             

Créée en 2013, iBanFirst fournit aux entreprises une plateforme de services financiers optimisés pour l’international, en combinant expertise technologique, financière et maîtrise de la réglementation. Depuis ses débuts, iBanFirst a levé 25 millions d’euros afin de devenir le leader européen des services financiers aux entreprises qui ont une activité à l’international. Agréée par la Banque Nationale de Belgique, iBanFirst est le seul service 100% en ligne qui crée des IBANs nominatifs dans 25 devises.

Depuis sa création, iBanFirst a su convaincre 2 500 clients pour lesquels la startup a traité 100 000 transactions (presque 40 000 en 2018), pour un volume total d’un peu moins de 5 milliards d’euros (2 milliards en 2018). Aujourd’hui, l’entreprise est implantée à Paris, Bruxelles, Dijon et Anvers et compte 90 employés.

Avec déjà plusieurs récompenses à son actif, iBanFirst vient d’être élue « Fintech scale-up » de l’année 2018 en Belgique et fait partie du reconnu « Technology Fast 50 » de Deloitte

 

CONTACT PRESSE

Agence Rumeur Publique

Hélène Cazalières, Pauline Heinrich & Camille Bernisson

iBanFirst@rumeurpublique.fr

01 55 54 52 40